Le marché de l’énergie solaire hors réseau à Madagascar – une opportunité d’investissement à impact social

A Madagascar, quatre personnes sur cinq n’ont pas accès à l’électricité.

Dans les zones rurales, où vivent plus de 60% de la population, l’accès est encore plus restreint, ce qui implique que plus de trois millions de ménages n’ont pas d’électricité.

Ce marché défavorisé offre une opportunité aux entreprises qui souhaitent investir dans la distribution de solutions solaires autonomes, telles que les lampes solaires et les systèmes solaires domestiques (SHS).

Le marché a récemment connu un essor important avec près de 50 000 produits de haute qualité vendus en 2021. On estime que le potentiel du marché à court et moyen terme est plus de quatre fois supérieure au niveau actuel. La demande pourrait même augmenter davantage, pour atteindre trois millions de ménages.

Madagascar étant un marché d’entrée de gamme, ce sont principalement les lampes et les petits SHS qui sont actuellement les plus vendus. La grande majorité des ventes (95 %) sont distribués avec un financement du consommateur, soit à l’aide des microcrédits ou par des solutions de prépaiement, appelées  » pay-as-you-go « .

Cette forme de financement, proposée en combinaison avec la distribution des produits solaires, permet aux ménages de se constituer un historique de crédit. Cette inclusion financière peut aider le ménage à accéder à d’autres services financiers de base.

Il existe également d’autres avantages.

L’utilisation de produits solaires de qualité peut augmenter le revenu des ménages, car elle permet aux utilisateurs d’étendre leur travail en proposant des services et des produits après la tombée de la nuit. Les produits solaires peuvent remplacer les bougies ou les lampes à pétrole, qui non seulement sont coûteuses mais aussi dangereuses en raison des risques accrus d’incendie ou de pollution.

En outre, les produits solaires hors réseau contribuent à créer un environnement d’apprentissage favorable pour les enfants. Grâce à la lumière solaire, les élèves peuvent rentrer chez eux en toute sécurité, étudier à la maison et avoir accès aux informations via la radio ou la télévision.

Compte tenu du potentiel du marché et du nombre limité de distributeurs actifs sur le marché, le risque de saturation est faible à moyen terme. En outre, les entreprises importatrices bénéficient d’exemptions de TVA et de droits de douane pour les lampes solaires et les SHS de qualité.

Afin de soutenir le développement du marché, le gouvernement de Madagascar a lancé le Fonds de développement du marché hors réseau (OMDF). Le programme est dirigé par le ministère de l’Énergie et des Hydrocarbures et financé par la Banque mondiale. L’OMDF offre des subventions et des prêts aux entreprises impliquées dans la distribution de produits de haute qualité. OMDF est géré par Bamboo Capital Partner en collaboration avec la Société Générale Madagasikara.

Madagascar offre donc un cadre économique et réglementaire attractif pour donner accès à une énergie abordable et durable par la distribution de solutions solaires autonomes. Pour plus information: omdf.mg


[1] 16,5% en 2021. Source: http://energie.mg/electricite/taux-d’accès.html

[2] Source : Enclude (2018): Rapport final – Évaluation du marché solaire hors réseau Madagascar

___

Cet article a été publié pour la première fois dans « The American », édition n°14, par la Chambre de commerce américaine à Madagascar. Pour plus d’informations et le magazine complet : http://theamerican.mg/

Plus d'actualité

image
2021 en rétrospective – un lancement réussi pour OMDF

14 mars 2022

Non classifié(e)
en savoir plus
image
PREMIERS TÉMOIGNAGES

03 mai 2023

Événement
en savoir plus
image
SOLARPLEXUS – nouveau bénéficiaire de la subvention

07 mars 2023

Partenaires
en savoir plus
image
YELLOW – nouveau bénéficiaire de la subvention

Partenaires
en savoir plus